suivre ou relancer

Bien souvent cette question reviens : “suivre ou relancer ?” Il est bien evident que la decision a prendre depent de la position sur la table, la force de la main et du profil des joueurs.

Seulement, en milieu de tournoi, il y a des moment où même une paire de valet justifie une relance au cut off avec deux joueurs ayant déjà suivi le surblind.

Petit rappel : WSOP 2004 Las Vegas, milieu de tournoi. Table 10 joueurs.

  • Matusow colle le big blind avec A de trèfle et 9 de de cœur.
  • Angel idem avec A de pique et Q de trefle.
  • Notre joueur suit avec J de cœur et J de carreau.
  • Hilger suit au bouton avec 8 de pique et 8 de cœur.
  • Persson check au big blind avec 4 de cœur et 3 de coeur.

Le Flop arrive : K de carreau, 5 de cœur et 8 de trèfle donnant ainsi un brelan pour Higler. Tirage à quinte backdoor pour Angel et Persson.
Persson check, Matusow check, Angel check, notre jouer J-J check, Hilger ouvre all in ( short stack ) avec son brelan pour ne pas prendre de risque au vu du nombre de joueurs dans le coup.

Persson fold, Matusow fold, Angel fold, notre joueur avec J-J hesite. Il ne sait pas que Hilger a flopé son brelan mais avec un K il peut avoir la paire supérieur ou deux paire, voir le brelan ( ce qui est le cas ).

C’est a ce moment la qu’il regrette de ne pas avoir relancé preflop pour “chasser du coup” les mains plus faibles.

Il fold donc naturellement, perd 35.000$ sur ce coup et se fait donc railler par Matusow ( comme de coutume … )

Faites donc bien attention lors de vos tournois. Garder à l’esprit que parfois il faut savoir relancer si trop de monde de maintient dans un coup car trop de mains marginales ou petites paires peuvent se maintenir si la cote financiere est bonne.